Bavardes, les femmes ?

Extrait du livre ‘Le dictionnaire intime des femmes’ de Laure Adler, p.80-82

On dit les femmes bavardes. En vérité, ce sont les hommes qui le sont. Quand une femme parle dans une réunion ou au téléphone à un homme, celui-ci l’interrompt fréquemment. Quand une femme parle à une autre femme, elles s’écoutent. De nombreuses études publiées aux Etats-Unis depuis les années 1970  l’attestent.

Ce phénomène de couper systématiquement la parole à une femme quand elle s’exprime a pris pour nom en Amérique le manterrupting. …

Les femmes, donc, parlent moins, s’expriment de manière plus brève que les hommes, et lorsqu’elles osent prendre la parole, c’est pour exprimer le doute et l’absence de légitimité, à prendre la parole. …

En Amérique, dans l’équipe de Barack Obama, les femmes ont mis au point une nouvelle technique : quand une femme prend la parole elle est relayée et ses idées sont amplifiées par les autres femmes présentes. C’est ce qu’on appelle la « stratégie d’amplification » : les hommes sont alors contraints de les écouter…

Quand viendra le temps où les femmes seront écoutées pour ce qu’elles ont à dire ?

Bonne journée internationale des droits des femmes à toutes et à tous !

Photo by rawpixel on Unsplash

Share your thoughts